Ouvrages




"Epistémologie en sciences sociales : entre histoire et personnages"
Régis Meissonier
L'Harmattan
L'épistémologie est la partie de la philosophie qui porte sur les sciences et la constitution de connaissances dites valables. Selon les paradigmes auxquels on se réfère, les objectifs d'une recherche, la manière de l'opérationnaliser, de produire des résultats et des enseignements considérés comme scientifiquement acceptables, diffèrent largement. Pour le chercheur, ce positionnement est un exercice intellectuel et éthique de première importance dans sa mission de production de connaissances. Pour favoriser une compréhension clairvoyante des paradigmes, il est indispensable de comprendre, outre le contexte social- politique dans lequel ils se sont formés, quels sont les auteurs qui en sont des « piliers fondateurs ». Ceux-ci ont eu des vies à la fois riches et complexes qui sont révélatrices de la manière avec laquelle leurs pensées se sont construites et ont pu être diffusées. Cet ouvrage offre une exploration anthropologique des principaux paradigmes utilisés en sciences sociales en montrant l'évolution en faveur de modèles de pensée davantage ouverts sur la complexité des phénomènes étudiés.





"Leçons d'un siècle de vie"
Edgar Morin
Denoël, 2021
'Qu'il soit entendu que je ne donne de leçons à personne. J'essaie de tirer les leçons d'une expérience séculaire et séculière de vie, et je souhaite qu'elles soient utiles à chacun, non seulement pour s'interroger sur sa propre vie, mais aussi pour trouver sa propre Voie'. E. M. A 100 ans, Edgar Morin demeure préoccupé par les tourments de notre temps. Ce penseur humaniste a été témoin et acteur des errances et espoirs, crises et dérèglements de son siècle. Il nous transmet dans ce livre les enseignements tirés de son expérience centenaire de la complexité humaine. Leçons d'un siècle de vie est une invitation à la lucidité et à la vigilance.





"La nouvelle religion du numérique : Le numérique est-il écologique ?"
Florence Rodhain
EMS, 2021
La pensée magique accompagne le développement fulgurant du numérique dans nos sociétés. La prise de recul n'est plus autorisée. Pire, la pensée dominante voudrait nous faire accroire que le numérique est associé à l'écologique. Or, l'industrie des Technologies de l'Information et de la Communication est l'un des secteurs industriels les plus polluants et destructeur de la planète. Les injonctions à se diriger vers le « tout numérique » sont l'objet de manipulations, où les véritables motifs sont cachés : cachée la tentative de sauvegarder coûte que coûte un système qui nous entraîne vers le chaos, caché le fait que l'enfant est désormais considéré comme un consommateur plutôt que comme un apprenant... Se basant sur les travaux de recherche de l'auteure ainsi que ceux de l'ensemble de la communauté scientifique, cet ouvrage déconstruit cette pensée magique.





"Le sport se pense en complexité et répond au principe hologrammique et dialogique"
Edgar Morin
Cherche Midi, 2020
"Le sport est comme un point d'un hologramme qui porte le tout de la société en lui, mais aussi sa singularité : le jeu, dont le péril de la dégénération en violence est contrôlé par l'arbitre. Il en est de même de la démocratie, contrôlée par le vote. Tout système vivant démocratique vit à la limite du danger. La démocratie elle-même manque du système qui lui permettrait d'empêcher un parti totalitaire de prendre le pouvoir. Nous sommes certes dans un monde où la violence délirante s'accroît, et il est curieux que le sport n'y soit pas plus entraîné. On ne lance pas des bombes dans les stades." Edgar Morin aime le sport en tant qu'il procure de la joie au " peuple ". Il connait la liesse des stades, et particulièrement celle du Maracanã. Mais c'est en sociologue qu'il nous livre son analyse critique du phénomène sportif. Infatigable combattant de la cause des opprimés, le penseur de la complexité s'exprime ici sur l'idéologie de la performance, le culte de la jeunesse et l'identité nationale. Face à une vision économique et sociale regrettable, qui peut faire du sport une aliénation, Edgar Morin nous rappelle que l'un des caractères fondamentaux de l'être humain, c'est d'être Homo ludens, l'homme du jeu.





"Changeons de voie : les leçons du coronavirus"
Edgar Morin
Denoël, 2020
A défaut de donner un sens à la pandémie, sachons en tirer les leçons pour l'avenir. Un minuscule virus dans une très lointaine ville de Chine a déclenché le bouleversement du monde. L'électrochoc sera-t-il suffisant pour faire enfin prendre conscience à tous les humains d'une communauté de destin ? Pour ralentir notre course effrénée au développement technique et économique ? Nous voici entrés dans l'ère des grandes incertitudes. L'avenir imprévisible est en gestation aujourd'hui. Faisons en sorte que ce soit pour une régénération de la politique, pour une protection de la planète et pour une humanisation de la société : il est temps de changer de Voie.


Chaire Unesco Complexité Edgar Morin, Université de Montpellier